09 77 55 73 51 * Coût d’un appel local

Bientôt l’interdiction de signaler les radars et les contrôles de police

Bientôt l’adoption d’un décret qui va déplaire à plus d’un automobiliste et plus particulièrement à ceux qui sont équipés d’un système de géo localisation. La police française demande à ce que ces applications ne puissent plus signifier les radars et les contrôles de police volants. Les logiciels de navigation signalant les radars ou autres contrôles de police pourraient bien disparaître. Jusqu’ici, seuls les détecteurs ou brouilleurs de radars étaient illégaux, mais un projet de décret va plus loin et vise à tendre vers l’interdiction de signaler les radars avec un boîtier avertisseur même chose pour les applications mobiles. Officiellement, le Gouvernement ne cible pas les contrôles de vitesse mais plutôt la lutte anti-terroriste ou la criminalité organisée, les actions de sécurité routière et les alertes enlèvements. La gendarmerie pourra demander aux opérateurs de couper leurs services dans des conditions précises. Cependant, il est techniquement très difficile de désactiver une seule fonction de ces applications. Toutes les alertes seront bloquées y compris celles qui signalent les accidents. Le projet de décret a été envoyé à la Commission Européenne qui dispose de trois mois pour donner un avis. Mon Conseiller Juridique vous tiendra informer de l'entrée en vigueur de cette nouvelle mesures.
Votre question Votre question
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.